La Suisse # 1 # dépaysement chez nos voisins

1ère expérience de vie à l’étranger :

hqdefault

j’aimerais vous parler aujourd’hui dans pays cher à mon ❤️, pour des raisons très spéciales.

La Suisse, mais pas la Suisse comme l’imagine la majorité de mes compatriotes.

maxresdefault

Pour beaucoup de français, la Suisse c’est :

 

Génève surtout, peut-être Lausanne, le Lac Léman, le chocolat, les banques, les montres, la neutralité bref le côté la Suisse « française » comme la nomment beaucoup de français pour qui,  la Suisse Romande ? c’est où?

 

Bref, je ne connais pas la Suisse Romande, j’y suis passée, j’ai visité, mais je ne connais pas.

Non, je voulais vous parler de la Suisse alémanique, un pays bien petit  mais bien mystérieux. Et comme la Suisse Romande n’est pas la France, la Suisse alémanique n’est pas l’Allemagne.

Dans mon adolescence, j’ai eu la chance de rencontrer des suisses formidables qui m’ont accueillie dans leur famille et leur univers. J’ai passé beaucoup de temps à Thun, dans les Alpes bernoises. Ce fut ma première longue expérience à l’étranger, une découverte inoubliable.

D’abord la Suisse allemande, c’est le Schwitzer Dutch ou le Bärndutsch (à Berne). Et oui, première surprise, on ne parle pas le Hoch Deutsch (« haut allemand » littéralement ou bien allemand littéraire), mais chaque petit recoin possède son dialecte et ses subtilités. A peine arrivée à Thun, j’ai voulu parler Hoch Deutsch avec mes amis. Normal j’étais là pour apprendre; mais eux  en avaient nulle envie. Pour un Suisse allemand, le Hoch Deutsch est une langue étrangère qu’on lui a imposée à l’âge de  6 ans à son entrée à l’école….

A 15 ans, surtout pour une personne de ma génération et mon milieu, on ne se figure pas que des gens vivent. tellement différemment. Aujourd’hui, les différences semblent au préalable gommées par internet, mais seulement au prime abord… Bref quand j’avais 15 ans, je suis arrivée dans cette famille suisse, d’un autre milieu que le mien et d’une autre éducation. Difficile de dire ce qui relève de la différence culturelle ou de la différence de milieu, mais je vais essayer.

  • l’ordre. Même en se promenant, on peut constater que les maisons sont bien entretenues, bien rangées, propres. Il en va de même à l’intérieur des foyers. Pour le coup, je pense même bien plus qu’en Allemagne

5b57c921171bd74d2c95ff534d519f1b

  • la courtoisie. Voilà quelque chose de surprenant pour nous français… savoir respecter les autres, les laisser passer devant dans la rue, dans un magasin ou pire encore sur la route… Au début, c’en est même déroutant… et tout cela sans râler, ça va de soi !
  • la prudence. Le Suisse est prudent, peut-être le côté alpin ? En tous cas, cette prudence s’apparente parfois, surtout pour nous français, à de la lenteur
  • la lenteur. Une idée reçue bien française, je dirais plus tôt un rythme différent. Il me semblait en Suisse que les gens prennent plus le temps de vivre… mais là encore certainement une fausse impression quand on sait que les suisses travaillent beaucoup plus d’heures et de semaines par an que nous autres… et avec une retraite bien plus tardive qu’en France. Il n’empêche que quelques jours en Suisse me font toujours l’effet du temps mis sur pause. Et j’en redemande !

pat-dhirson_mouvement-suisse-y-a-pas-lfeu-au-lac_1520257098

  • l’armée. Dès l’école primaire, on nous apprend que la Suisse est un pays neutre. Mais neutre, ne veut pas dire démilitarisé. La Suisse a une armée, une armée solide avec des citoyens engagés. Chaque année environ, le Suisse doit passer quelques semaines à l’armée. L’employeur doit libérer son salarié pour ce temps. L’armée a une véritable place stratégique dans l’économie suisse.

armc3a9e-suisse

  • la différence. Pour nous autres français où tout est centré sur Paris, la langue unique ou presque, les instances économiques, politiques et juridiques, on peine à imaginer un pays fonctionnant avec 4 langues différentes, et on ne parle pas là des dialectes, des mentalités différentes, des instances et politiques différentes… Kesako ce chmilbrik? D’où certainement l’ordre, la prudence, la courtoisie qui symbolisent la culture suisse

 

  • la montagne. Même si les Alpes ne sont pas uniquement en Suisse, à 15 ans j’ai découvert la montagne et ses charmes. Ce qui a définitivement influencé ma vie puisque je vis depuis plus de 20 ans dans les Alpes, mais côté sud ! 😉

cervin

le Cervin (Zermatt) c’est le symbole de la Suisse Toblerone, mais les Alpes de mon adolescence dans l’Oberland Bernois, c’est plutôt Eiger, Mönch et Jungfrau… vue depuis le magnifique lac de Thun.

 

IMG_0046.JPG

Eiger Mönch Jungfrau vue depuis Heiligenschwendi

 

JMS+SfRERMydZ3TvPnmmRQ.jpg

à gauche Eiger, Mönch et Jungfrau. Complètement à droite le Blümlisalp et le Niesen. Vue depuis le Schadaupark à Thun

 

Publicités

2 réflexions sur “La Suisse # 1 # dépaysement chez nos voisins

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s