Sur la trace des bouquetins et chamois (#2), montée vers le Col Vieux, Queyras, Hautes Alpes…

lac_egorgeou_it_11km_4h05_720m_denivellee

Depuis longtemps, je rêve de croiser chamois et bouquetins lors d’une balade ou randonnée. Tout spécialement bouquetins, ces magnifiques animaux avec leurs longues cornes. Ils sont plutôt majestueux!

P1030539.JPG

 

 

 

 

On a pensé maximiser nos chances en randonnant au printemps, saison plus propice pour les croiser plus bas en altitude.

Une fois de plus, nous prenons la direction de l’Echalp. Sur les conseils des Abriessois, nous monterons en direction du Col Vieux par le GR58.

Se garer à l’Echalp, traverser le Guil, prendre à gauche puis la montée à droite en direction du Lac Egorgéou.

16571796

C’est la deuxième fois que nous montons en direction de cela, sans l’avoir encore atteint. La première fois, à l’automne c’est la neige qui nous avait stoppés (relire l’article). Et cette fois, la montée au lac n’est pas l’objectif du jour. Mais nous la ferons prochainement, certainement sans les enfants.

J’aime le chemin qui monte vers les alpages au milieu des mélèzes. On sent que ces sentiers ont été mille fois foulés par l’homme et bêtes pour atteindre les prairies d’alpage. Les murets en pierre attestent que ce chemin était encore fortement utilisés jusqu’il y a peu de temps, a priori dans les années 70 (source www.envie-de-queyras.com).

En ce début de printemps, la nature reprend ses droits.

P1030457

 

P1030460.JPG

Toutes ces jeunes pousses devraient être un régal pour chamois et bouquetins…

Gaëtan a, quant à lui, une stratégie toute établie, un brin d’herbe dans la main, et me dit-il très sérieusement, il fera la statue pour amadouer les animaux…

P1030467.JPG

Et là, en montant vers le Chalet de la Médille, une première rencontre, en contrebas de nous.

P1030470.JPG

Quelle joie, la bête est assez loin mais si belle. Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises…

Près du Chalet de la Médille, à droite en contrebas, quelle joie un troupeau d’environ 25 bouquetins sous nos yeux.

P1030524.JPG

Oubliée la stratégie d’approche de Gaëtan, nous sommes tous éblouis.

P1030543.JPGP1030555.JPG

P1030530.JPG

Et plus chouette encore, lorsque deux d’entre eux se cherchent des noises et se bagarrent. Le bruit des bois l’un contre l’autre résonne encore dans ma tête.

P1030545.JPG

P1030546

l’un des 2 se dresse sur ses pattes.

P1030550.JPG

P1030557

Finalement, nous sommes restés sous le charme de ses belles bêtes et la randonnée s’est arrêtée là.

Nous reviendrons !

P1030527.JPG

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s